11/09/2004

Imogène l'odysée ...

Imogène se prend pour le Grande Ourse
etoile
LE CHAT ET LE SOLEIL

Le chat ouvrit les yeux,
Le soleil y entra.
Le chat ferma les yeux,
Le soleil y resta,

Voilà pourquoi, le soir,
Quand le chat se réveille,
J'aperçois dans le noir
Deux morceaux de soleil.

Maurice Carême
In l'Arlequin

23:16 Écrit par barjomen | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.